Top

My Blog

Celles qui souhaitent revenir au naturel ont deux possibilités : le big chop ou la transition.

Cette dernière constitue l’étape où les repousses vont pousser de façon naturelle et où les pointes lisses/défrisées ne vont pas être coupées pendant un certain temps. Comme Solange Knowles le dit si bien : « Je pense que plusieurs personnes croient que le naturel devrait être facile. Le fait d’avoir des cheveux naturels ne veut pas dire que vous pouvez à tout moment les laver, sécher et sortir. “C’est beaucoup de travail », revenir au naturel demande certaines accomodations et quelques précautions.

Voici donc 10 précautions à prendre avant de débuter une transition de tes cheveux :

1. Établir un plan d’action détaillé

Avant de démarrer une transition capillaire, prend soin d’établir un plan d’action, car sinon tu risques d’être démotivée et démunie face au problème de casse. En effet, durant la transition, tu auras deux textures sur la tête : une partie lissée/défrisée et une partie repousse. Elle est tout ce qui est recommandée si tu ne te sens pas encore prête à sauter le pas du big chop.

Mais avant, tu devras prendre du recul sur chaque soin que tu apportes à tes cheveux. Pour commencer, il te faudra créer ta routine capillaire détaillée en fonction du besoin de tes cheveux. Pour t’aider à débuter ta routine capillaire, je te recommande le guide “ Mes boucles, mon peigne et moi ” qui sera ton compagnon durant cette aventure.

Dedans, tu y trouveras tout pleins d’astuces pour tes cheveux, des idées de recettes et bien d’autres. Tu auras ton propre espace “ prise de note “ pour savoir où tu en est étape par étape de l’évolution de tes cheveux.

2. S’informer sur l’entretien des cheveux naturels

Tu dois également identifier les fausses croyances sur l’entretien des cheveux naturels afin de ne pas avoir de mauvaises surprises (casse, alopécie, pellicules, problèmes de coiffures…). Avant de commencer une transition capillaire, l’idéal est donc de s’informer sur la nature de tes cheveux. En effet, ceci est important lorsque tu souhaites retrouver ta chevelure naturelle.

De plus, ces informations permettront d’appréhender plus facilement la jonction frisée-défrisée, qui représente la partie la plus vulnérable, pendant la transition. Dès lors que tu as connaissance de tes cheveux, tu sais ce dont tes cheveux ont besoin pour améliorer leur santé mais aussi leur texture. Rien ne sert de s’aventurer dans des expériences capillaires sans connaître tes cheveux. Une bonne expérience commence souvent par le savoir. 

3. Ne pas se fier aux conseils des copines “pseudos” spécialistes des cheveux

Les copines soi-disant « pro » risquent de te faire acheter des shampoings trop chers ou risquent de te faire tester des mixtures inefficaces de grands-mères ! Je te conseille plutôt de t’adresser à de vrais professionnels des cheveux afro et crépus. Ils seront aptes à déterminer le besoin de tes cheveux dès lors que tu leurs aura parler de l’état actuel de tes cheveux.

Il faut que tu saches que nous sommes différents et que nos besoins le sont également. Ce qui veut dire que ce qui est bon pour autrui ne sera pas forcément bon pour toi. Un produit bien vendu que tu verras sur le marché ne sera pas forcément ce qu’il te faut. Et cela, même si plusieurs personnes te l’ont conseillé.

Le plus judicieux serait de te rapprocher d’un professionnel qui te guidera sur les actions que tu auras à mener à long terme pour la santé de tes cheveux

4. Identifier les fausses promesses et le vrai marketing de l’industrie du BIO

En prenant cette précaution, tu éviteras de dépenser plus pour des produits qui n’apportent pas de résultat. Tu es dans une optique de “retour au naturel“, n’hésite pas à aller jusqu’au bout de ta démarche et n’utilise que des produits naturels dès maintenant. Ainsi, tu seras prête à accueillir tes nouveaux cheveux !

Tu peux, par exemple, opter pour le masque avant-shampoing Hair Mayonnaise pour renforcer la fibre capillaire. Tu le laisseras agir sur tes cheveux entre 30 minutes à 1 heure sous une charlotte pour une meilleure hydratation.

Nos produits disposent de leurs propres formules que nous sommes les seuls à proposer. Et chacun de nos produits correspondent à un besoin bien particuliers. Nous proposons également des gammes de produits pour cheveux en transition pour bien démarrer la routine. 

5. S’armer de patience et de motivation

Avant de démarrer une transition capillaire, il va falloir s’armer de motivation et également de patience ! C’est sans aucun doute le moment le plus difficile du retour au naturel, car il est tout simplement compliqué de savoir quelle coiffure adopter en ayant deux textures différentes. Il serait donc normal d’avoir envie de replonger par moment, surtout si le pot de défrisant est en vue ! Ta motivation est capitale afin de réussir à atteindre tes objectifs.

Garde à l’esprit que la transition capillaire va te demander des efforts et de la conviction. Mais aussi, du temps et de la patiente. D’un point de vue global, s’occuper de ses cheveux n’est rien d’autre qu’une question d’organisation. Sur une longue période, te devras fournir à tes cheveux ce dont ils ont besoin. Surtout, ne soit pas frustrée du temps que cela prendra. Le fruit de tes efforts seront visibles sur le long terme. Alors, patience !

6. Clarifier les raisons d’un retour au naturel

Pour que tu ne tentes pas l’expérience de la transition capillaire pour de mauvaises raisons, tu devras clarifier depuis le début les raisons pour lesquelles tu as décidé de faire un retour au naturel. Pulsion, envie de changer de tête, l’acceptation, la tendance ou encore une décision ferme ? 

Le retour au naturel est un choix souvent personnel. Prendre soin de tes cheveux crépus nécessite une vraie motivation et si tu décides de te lancer dans de mauvaises conditions, tu seras susceptibles d’abandonner lorsque les choses deviendront difficiles à gérer. Pour booster ta motivation, fixes-toi des objectifs à atteindre liés à ton bien-être physique mais aussi mentale. “ Je veux pouvoir bénéficier de la versatilité du cheveu crépu avec lequel on peut tout faire”.  Par exemple ! La nature n’est donc pas une mode !

7. Traiter ses cheveux avec précaution

De même, afin de préparer la transition, essaye au maximum d’abandonner les pratiques qui abîment les cheveux, afin de ne pas empirer leur état actuel. Tu devras, par exemple, oublier cette habitude de peigner tes cheveux lorsqu’ils sont très secs. Plus, tu vas t’entêter, plus tes cheveux risquent de casser ou pire de s’arracher. Tu devras également oublier les produits de lissage.

Opte pour des gestes simples qui vont non seulement te faciliter la “ tâche “  mais aussi te faciliteront la vie. Tiens, par exemple, utiliser une lotion hydratante à base d’eau et l’huile de ton choix. Applique-la sur tes cheveux. Ensuite, utilise un peigne à dents large pour démêler tes cheveux. Assures-toi de commencer par les points, allant jusqu’aux racines. Ensuite, tu peux réaliser un chignon remonté pour éviter des les manipuler toute la journée ! 

8. Identifier à l’avance des idées de coiffure de transition

Je te conseille d’identifier à l’avance des idées de coiffure, sinon tu seras déçue, et tentée d’abandonner la transition ou même de tout couper par dépit. Avant le début de la transition capillaire, l’idéal est donc de se préparer à appréhender les repousses.

Tu peux opter pour des chignons, des twits ou encore des tresses au fil. Ces coiffures permettent de détendre les frisures. Et pour plus d’inspirations d’idées de coiffures, tu peux te référer à internet qui est une niche d’informations. Là, tu trouveras plus de mille et une coiffure à réaliser au quotidien. Aussi, pour donner de l’originalité à ta coiffure, tu peux opter pour des accessoires de coiffures : tissu wax, bandeau, pince à cheveux.

Avec ses informations, je suis sûre que tu ne seras pas en manque d’ici pour tes coiffures. L’idée n’est pas forcément de les reproduire, mais plutôt de les reproduire à ta convenance. 

9. Adapter l’alimentation à ton retour au naturel

C’est le moment d‘adapter ton alimentation au retour au naturel ! Si tu ne le fais pas maintenant, tu vas perdre l’occasion d’opérer un reboot alimentaire. Tu as besoin de consommer plus d’aliments frais et arrêter les aliments raffinés. Plus tu consommeras de la viande, du poisson, des fruits, des légumes, du pain complet et du riz complet, moins tu auras de problèmes lors du retour au naturel.

Il faut que tu saches que l’alimentation aussi à son rôle à jouer dans la santé des cheveux. Les cheveux puissent de l’alimentation ⅔ des éléments nutritifs, vitamines et minéraux dont ils ont besoin pour pousser. Ce que tu manges déterminera la santé de tes cheveux malgré le fait que tu peux leur apporter les soins nécessaires.

Il existe aucun complément alimentaire magique capable de neutraliser les excès si vous continuez à manger trop gras, trop sucré, trop salé !

10. Se familiariser avec le vocabulaire des “nappy”

En effet, avant de démarrer ta transition capillaire, fais attention à bien te familiariser avec le vocabulaire des “nappy” afin de ne pas te sentir larguer ! Tu devras, par exemple, savoir que « conditioner » veut dire démêlant ou après-shampoing. Maîtriser des termes comme « Clarifying Shampoo », « Hair Spray » ou « Hair Regimen » ne te feront pas de mal.

Le terme “ Nappy “ définit un cheveu non chimiquement modifié ! Dès lors que vous portez vos cheveux naturels, vous êtes bien une nappy ! Durant ta transition capillaire, tu seras amenée à utiliser d’autres termes .. mais cela viendra avec le temps et l’expérience. 

v

At vero eos et accusamus et iusto odio dignissimos qui blanditiis praesentium voluptatum.
You don't have permission to register

Reset Password